One Heart One Tree

Le groupe Ionis a publié dans son blog récemment un article au sujet d’un projet de l’artiste plasticienne Naziha Mestaoui nommé “One Heart One Tree” sur lequel travaillent des étudiants de l’EPITA. Il s’inscrit dans le contexte de la conférence pour le climat qui aura lieu fin 2015 à Paris, plus connue sous le nom de COP21. Un petit clin d’œil aux étudiants d’e-artsup qui ont dû récemment travailler sur cette même thématique.

Le but de “One Heart One Tree” est de contribuer à la réforestation de plusieurs zones du globe grâce à une application et un système de paiement contre recompense. Dans ce sens, chaque contributeur obtient un ensemble de ‘goodies’ (photos, certificat, suivi) selon sa contribution. Sans oublier une projection monumentale de sa plante (ou plutôt de sa représentation virtuelle) sur une des faces de la Tour Eiffel. Tout un spectacle.

Formes générés par ordinateur et couleurs vertes fluorescentes, le projet n’est pas sans nous rappeler les manifestations du groupe HeHe, où la couleur verte n’est plus celle de la nature mais plutôt d’une vision pessimiste de notre culture post industrielle.

Le projet de Naziha Mestaoui, quant à lui, est à la fois une expérience esthétique, un moyen de sensibiliser la population et un moyen de recolter des fonds pour une cause concrète. On espère néanmoins que toute l’énergie requise pour le projet ne représente pas une entrave conceptuelle, et que, grâce à la sensibilisation, le projet contribue à établir (ou du moins envisager) des mesures plus responsables dans le long terme.

Pour en savoir plus sur le projet : www.1heart1tree.org.