Jeu : Continues de parler et personne ne saute…

Je dois faire une confession. Je ne crois pas en l’Oculus Rift. Ou n’importe quel autre casque de réalité virtuelle. Voilà, c’est dit. Je suis officiellement un techno-béotien, un luddite.

Je refuse de croire en la notion que l’expérience individuelle [le port du casque] peut être un candidat sérieux dans l’espace des arts, la culture, le spectacle – quand notre histoire culturelle préfère des expériences collectives – théâtre, danse, opéra, cinémas, musique, même la télévision ou le jeu sont consommé de préférence collectivement. Seul la lecture [en tant qu’adulte] reste une activité individuelle. Je ne crois pas non plus en des lunettes 3D ou des télévisions 3D qui sont, pour moi, épiphénomènes, mais c’est encore une autre histoire.

Keep Talking and Nobody Explodes, game

Extrait du jeu Keep Talking and Nobody Explodes / Image : Steel Crate Games

Une fois ceci dit, j’ai été fasciné d’entendre Brianna Wu lors d’un episode récent du podcast, Rocket, parler d’un jeu appelé Keep Talking and Nobody Explodes [Continues de parler et personne ne saute…]. Dans ce jeu, disponible dès maintenant sur certains plateformes, un joueur porte un casque VR. Le, ou les, autre[s] dispose d’un classeur rempli d’informations. Aucune partie ne voit que l’autre partie voit, et le but est que celui avec le casque ‘désamorce’ une bombe d’après les informations fournies par les joueurs avec le classeur. Celui avec le casque doit décrire, le plus précisément possible la bombe, afin de permettre à ceux avec le classeur de trouver les infos et l’aider à désamorcer. D’où le titre du jeu.

Tout d’abord, aujourd’hui le système de contrôle utilise un contrôleur, et non pas un système sensible comme décrit dans le récent article de Leap Motion. Mais, de mon point de vue, ce n’est pas grave : pour moi, le système fonctionne non pas à cause de l’immersion, mais parce qu’on peut imaginer un système semblable dans la vie, comme un ‘waldo’ ou un manipulateur robotique pilotable à distance. Ce qui ne fait qu’augmenter la notion de ‘réalisme’ de ce jeu.

Donc, si je ne crois pas en des casques VR comme dispositifs généraux, cette utilisation me semble une piste très intéressante à suivre.

Je serais intéressé si quelqu’un connaît des mécanismes semblables, ou des utilisations semblables de VR… Laissez des références dans les commentaires, merci.

Je viens de tomber sur Prepare to Meet Thy God à Shake That Button. À étudier aussi…

  • J’y ai repensé et j’ai laissé cogiter pendant la nuit, mais je pense qu’il faut chercher du côté des “party games”. En relisant l’article, le principe me fait penser à la Wii U et leur gamepad : dans le nouveau Mario Party (numéro 10), le joueur qui possède le gamepad a une vision différente des 4 autres joueurs. (Bien entendu, l’objectif est différent en fonction du mini-jeu ! (En effet, dans les party games, on retrouve souvent plusieurs mini-jeux qui durent 2 à 3 minutes en moyenne))