Susan Kare

Susan Kare figure parmi les designers graphiques les plus méconnus [et appréciés] de la deuxième moitié du XXe siècle. Son travail est pourtant, à mon avis, tout aussi iconique que les productions de quelqu’un comme Milton Glaser à son apogée. Je dirais même que certaines de ses productions ont eu autant d’impact que le fameux ‘I♥︎NY’ de Glaser.

Alors, qui est Susan Kare ?

Après un doctorat en Art, elle était embauchée, sur la recommandation d’un ami de lycée, Andy Hertzfeld, pour travailler sur ce qui allait devenir le premier Macintosh. Elle était, à cet époque, responsable de la création des icônes de ce système, ainsi que les premières polices. Mais plus que ça, elle a conçu un langage picturale unique, qui reste un modèle de clarté même aujourd’hui, tout en injectant du caractère et de l’émotion dans cet objet technologique. De nos jours, on parlerait de Design émotionnel. Et tandis que le Mac n’était pas le premier ordinateur à employer une souris, une interface avec fenêtres et des icônes pour représenter les fichiers, il reste celui qui a eu le plus d’influence par la suite, ce qui est démontré par le fait que, même sur d’autres systèmes d’exploitation, nous continuons d’utiliser les descendants du travail de Susan Kare. Toute personne ayant utilisé un logiciel de retouche photo a vu ces cousins proches de ses icônes créées en 1983.

C’est peut-être cet ubiquité, ou le fait que le Mac des débuts a débuté tant des paradigmes des ordinateurs modernes graphiques, qui fait que les gens passent à côté de son travail, et de l’originalité de ce travail. Certains appellent ce style ‘pixel art’, mais c’est beaucoup plus, c’est la tissu original dans lequel nous avons coupé les générations suivantes d’interfaces graphiques.

Susan Kare a ensuite suivi Steve Jobs quand il a quitté Apple pour fonder NeXT, puis, par la suite a travaillé aussi bien pour IBM que pour Microsoft où elle a conçu beaucoup des éléments graphiques majeures de Windows 3.x, et qui continuait de vivre sur cet OS, jusqu’en 2001 et l’arrivée de Windows XP. En 2007, elle a travaillé pour le [encore jeune] réseau social Facebook, créant une série d’icônes que les utilisateurs pouvait s’offrir lors des fêtes [et une des premières tentatives de Facebook à monétiser leur plate-forme].

Elle a, depuis longtemps, son propre studio de design et de consulting, et vend aussi des tirages de ses productions ‘iconiques’ – dans les deux sens du mot. Récemment, elle a été embauché par Pinterest où elle travaille pour mettre le design au cœur de l’expérience.

Je suis toujours fasciné de l’entendre parler, toujours modestement, de comment elle travaille, comment elle a créé ses premiers croquis pour le Mac sur des carnets millimétrés, comment elle a appris à simplifier et synthétiser une idée, une fonctionnalité, un concept dans ces petits carrés de 16 pixels par 16. Reconnaissant l’importance de son travail, le Moma [Museum of Modern Art] [a acquis en 2015 ses carnets de travail de 1983]3 contenant les esquisses préparatoires pour le Mac.

[Vidéo] Susan Kare interviewé en 2015 au conférence Layers

Image d’entête : Icons © Susan Kare / DR